brut


brut

brut, brute [ bryt ] adj.
XIIIe; lat. brutus
1Vx Qui représente un état primitif, peu évolué ou inorganique. grossier, rudimentaire. « C'est ainsi que devaient naître ces âmes vivantes d'une vie brute et bestiale » (Bossuet).
2Mod. Qui est à l'état naturel, n'a pas encore été façonné ou élaboré par l'homme. naturel, sauvage, vierge. Minerai brut. Pétrole brut, non raffiné. ⇒ naphte. Ellipt Baril de brut. Diamant brut, non taillé, non poli. Or brut. natif. Soie brute. grège.
Qui résulte d'une première élaboration (avant d'autres transformations). Toile brute. écru. Métal brut, brut de coulée (à la sortie de la lingotière), brut de laminage (à la sortie du laminoir). Béton brut de décoffrage. Fig., fam. Brut de décoffrage, brut de fonderie : qui n'a pas subi de transformation, qui apparaît sous sa forme première. — Champagne brut, dont la teneur en sucre est inférieure à 2%. Subst. Une bouteille de brut.
3Fig. Qui n'a subi aucune élaboration intellectuelle, est à l'état de donnée immédiate. Les faits bruts, à l'état brut. « Les idées s'offraient presque toujours à l'état brut » (R. Rolland).
(1944) Art brut, spontané, échappant à toute influence culturelle.
4Écon. Dont le montant est évalué avant déduction des taxes et des frais divers. Bénéfice, salaire brut. Immobilisations brutes, avant amortissement. Produit national brut. Advt (rare) L'opération doit rapporter brut un million.
Comm. Poids brut, total, y compris l'emballage ou le véhicule de transport (opposé à poids net) . Advt Cette caisse d'oranges pèse brut dix kilos.
⊗ CONTR. Évolué, façonné, ouvré, raffiné, travaillé. 2. Net.

brut adverbe Sans défalcation de frais ou de poids : Ballot qui pèse brut 200 kg.brut nom masculin Pétrole à sa sortie du gisement, par opposition au pétrole raffiné. Salaire brut. Champagne, mousseux brut. ● brut (difficultés) adverbe Prononciation Au masculin [&ph86;ʀ&ph109;&ph104;], comme le féminin brute, en prononçant le t final. Orthographe Peser vingt kilos brut. Toujours invariable comme adverbe : ils pèsent vingt kilos brut, ils pèsent brut vingt kilos. L'adjectif s'accorde : des manières brutes des diamants bruts. ● brut (homonymes) nom masculin brute nom fémininbrut, brute adjectif (latin brutus, lourd) Qui n'a pas été façonné, traité ou qui est très sommairement élaboré : De la laine brute. Par opposition à net, qui n'a pas subi certaines déductions, certains ajustements : Salaire brut. Se dit des êtres sauvages et de leur comportement : Bête brute. La force brute. Donné sans commentaire, sans analyse, sans ajustement : Les données brutes des statistiques du chômage. Œnologie Se dit d'un champagne ou d'un vin mousseux dont la teneur en sucre est comprise entre 1 et 2 %. ● brut, brute (difficultés) adjectif (latin brutus, lourd) Prononciation Au masculin [&ph86;ʀ&ph109;&ph104;], comme le féminin brute, en prononçant le t final. Orthographe Peser vingt kilos brut. Toujours invariable comme adverbe : ils pèsent vingt kilos brut, ils pèsent brut vingt kilos. L'adjectif s'accorde : des manières brutes des diamants bruts. ● brut, brute (expressions) adjectif (latin brutus, lourd) Bois brut de sciage, débit tel qu'il tombe de scie. Art brut, production spontanée et inventive d'œuvres échappant aux normes culturelles. Poids brut, poids total d'un colis (marchandise et emballage), d'un véhicule avec son chargement (par opposition à poids net). Patente brute, patente ou déclaration qui constate qu'un navire a touché un pays infecté. Brut de coulée, se dit d'un métal à la sortie de la lingotière ou du moule. Brut de forge ou de laminage, se dit d'un métal sortant de la presse ou du laminoir. Minerai brut, minerai tel qu'il sort de la mine avant tout traitement. ● brut, brute (homonymes) adjectif (latin brutus, lourd) brute nom fémininbrut, brute (synonymes) adjectif (latin brutus, lourd) Qui n'a pas été façonné, traité ou qui est très...
Synonymes :
- pur
Contraires :
- affiné
- dégrossi
- façonné
- formé
- soigné
- travaillé
Se dit des êtres sauvages et de leur comportement
Synonymes :
Contraires :
- attentionné
- civilisé
- cultivé
- évolué
- raffiné
Donné sans commentaire, sans analyse, sans ajustement
Synonymes :
Contraires :
- achevé
- élaboré
- fouillé
Mines. Minerai brut
Synonymes :

brut, brute
adj., n. m. et adv.
d1./d Qui est encore dans son état naturel, n'a pas été modifié par l'homme. Bois brut. Diamant brut, non taillé.
|| Dont la mise en oeuvre n'est encore qu'ébauchée. Sucre brut. Champagne brut, très sec, qui n'a pas fermenté une deuxième fois. Syn. naturel.
|| n. m. Du brut: des hydrocarbures non raffinés.
d2./d Grossier, peu civilisé.
d3./d COMM Poids brut, celui de la marchandise et de l'emballage (par oppos. à poids net).
|| adv. Ce colis pèse brut quarante kilos.
d4./d ECON évalué avant la déduction des taxes, des frais ou avant l'addition des indemnités, des primes, etc. Produit brut. Salaire brut.
n. m. Le brut (par oppos. au net).
|| adv. Cela rapporte brut deux mille francs.
d5./d Art brut: expression créée en 1945 par J. Dubuffet pour désigner les productions artistiques de personnes "indemnes de toute culture".

⇒BRUT, UTE, adj. et adv.
I.— Adjectif
A.— [En parlant d'un animé]
1. Vx. [En parlant d'un animal] Qui vit à l'état de nature, sauvage. Une bête brute.
P. ext., péj. Une bête brute. Homme bestial, dénué de sensibilité humaine :
1. Personne n'osait se risquer dans la chambre, parce qu'on connaissait Bijard, une bête brute quand il était soûl.
ZOLA, L'Assommoir, 1877, p. 556.
2. [En parlant d'une pers., de son comportement]
a) Qui est primitif, sauvage, non domestiqué. Instincts bruts (MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 726) :
2. Uranus est le fou du tarot et ce nom lui convient à merveille. Parce qu'il est force brute, primitive, non captée, non dominée, tel un fleuve sauvage ou comme une coulée de lave en mouvement, il agit sans règle ni raison.
Divin. 1964, p. 224.
b) P. ext.
Qui n'a pas été formé, raffiné par la civilisation, la société, l'éducation. Avoir des manières brutes (Ac. 1835-1932) :
3. D'ailleurs vous devez vous souvenir que je n'ai réellement pas eu d'éducation en peinture : je suis un paysan tout brut, je suis le Sedaine de la peinture.
DELÉCLUZE, Journal, 1824, p. 64.
Qui paraît d'une intelligence très fruste. Un esprit brut :
4. Chasseriau ne répondit pas. Il avait l'air lourd, brut, presque endormi.
SARTRE, La Mort dans l'âme, 1949, p. 186.
B.— [En parlant d'un produit de la nature]
1. SC. NAT. (minér.) Corps bruts. Corps minéraux qui s'opposent aux corps organisés (végétaux et animaux). Les corps bruts, les composés organiques, les tissus vivants sont, par leur nature même, sensibles à certaines actions d'avance déterminées (CLAUDEL, Art poétique, 1907, p. 176).
2. Qui n'a pas subi de manipulation, de transformation. Un diamant brut (BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 273) :
5. T'occupe pas, sois ton regard,
Et sois l'âme qui s'exécute;
Tu fournis la matière brute,
Je me charge de l'œuvre d'art.
LAFORGUE, L'Imitation de Notre-Dame la Lune, 1886, p. 236.
SYNT. a) [S'applique à une roche] Marbre brut, granit brut de minerais (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 188). b) [S'applique à des pierres précieuses] Perle brute (A. DUMAS Père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 8, 1846, p. 777). c) [S'applique à toute matière] Cuir brut (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 139); laine brute, soie brute, coton brut (J. BRUNHES, La Géogr. hum., 1942, p. 158); sucre brut (BALZAC, César Birotteau, 1837, p. 175); papier brut (L'Industr. fr. du bois, 1955, p. 17); pétrole brut (J.-J. CHARTROU, Pétroles naturel et artificiels, 1931, p. 76); métal brut.
P. ext.
a) [En parlant d'un vin] Qui n'a pas subi de deuxième transformation, ou de fermentation. Un authentique champagne brut (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 101).
b) MÉTALL., emploi subst. (Métal) brut de coulée. Métal coulé n'ayant subi aucun autre traitement.
C.— Au fig., domaine intellectuel, artistique, écon.
1. MATH., PHYS., SOCIOL. Fait brut, résultat brut, expérience brute. Qui n'a pas encore subi d'élaboration intellectuelle :
6. L'expérience empirique ne diffère donc réellement de l'observation empirique qu'en ce que dans l'expérience empirique le fait brut qu'on constate a été provoqué par l'expérimentateur, tandis que, dans l'observation empirique, le fait brut qu'on constate s'est offert naturellement à l'observateur.
C. BERNARD, Principes de méd. exp., 1878, p. 55.
2. MUS., LITT., PEINT.
a) Sans nuance péj. Des tons bruts (HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 44). Tons vifs, purs. Les voix brutes et justes (MALÈGUE, Augustin, 1933, p. 234).
b) Péj. Incohérent, grossier :
7. On s'est offensé de voir les sibylles composer des vers si méchants, si mal en ordre, si bruts et si grossiers, ...
BARRÈS, Mes cahiers, t. 12, 1919-20, p. 312.
3. COMM., ÉCON., FIN.
a) COMM. Poids brut. Poids de marchandises dont on n'a pas déduit le poids de l'emballage. Anton. poids net, poids des marchandises seules.
b) ÉCON., FIN. Dont on ne déduit rien. Anton. net.
SYNT. Produit brut (SAY, Traité d'écon. pol., 1832, p. 66); valeur brute, taux brut; produit national brut (PERROUX, L'Écon. du XXe s., 1964, p. 554); bénéfice brut, recette brute (HUGO, Correspondance, 1866, p. 401). Salaire brut. Salaire dont on n'a pas déduit les charges sociales, etc.
II.— Emploi adv., rare, COMM. ÉCON. et FIN. (Cette) affaire (qui) a produit brut un (demi-) million (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., ROB.); (le) ballot (qui) pèse brut 200 kgs (Lar. 19e, 20e).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Fin XIIIe-début XIVe s. « (d'un inanimé) qui est à l'état sauvage » (AIMÉ DE MONT-CASSIN, Yst. de li Normant, 300, Delarc dans R. Hist. litt. Fr., t. 5, p. 305); fin XIVe s. « (d'une pers.) id. » (Gloss. Aalma dans Lex. fr. M. A. éd. M. Roques, t. 2, p. 38, n° 1056); ca 1378 bestes brutes (J. LEFÈVRE, Trad. La Vieille, 71 dans T.-L.); masc. brute jusqu'au XVIIIe s. (av. 1778, VOLT., Scythes, V, 4 dans DG); 2. 1416 « qui n'a pas été façonné par l'homme » (GUIFFREY, Inventaires de Jean duc de Berry, I, 29); p. ext. 1751 « qui résulte d'une première élaboration » (Encyclop. t. 2); 3. 1751 écon. (Encyclop. t. 2); d'où divers emplois dans les domaines économiques et financiers, toujours en opposition à net (v. Ac. 1835).
Empr. au lat. brutus (attesté d'abord au sens fig. « stupide (d'un homme) », Naevius, dans TLL s.v., 2216, 18), employé en parlant d'animés dans le syntagme animal brutum (Pline, ibid., 2216, 49); en lat. médiév. devient synon. de rudis, incultus, appliqué à des hommes (1163-72 dans Mittellat. W. s.v., 1594, 8); en parlant d'un inanimé (Sénèque dans TLL s.v., 2216, 64; cf. Sulpice Sévère, ibid., 2216, 68). Étant donnée l'entrée du mot seulement en m. français, l'hyp. d'un empr. (FEW t. 1, s.v. brutus) est préférable à celle d'un mot hérité d'un lat. bruttus (par gémination expressive, cf. lat. totus > tottus, et supposé par l'ital. brutto, tandis que l'esp.-port. bruto est aussi un empr.; VÄÄN., p. 62).
STAT. — Fréq. abs. littér. :386. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 363, b) 833; XXe s. : a) 650, b) 493.
DÉR. 1. Brutage, subst. masc., joaill. Dégrossissage du diamant brut. Synon. ébauche (cf. A. et N. METTA, Les Pierres précieuses, 1960, p. 53). []. 1re attest. 1877 (LITTRÉ Suppl.); dér. de brut, suff. -age. 2. Brutisme, subst. masc., philos. [Ds la doctrine de Saint-Simon] Conception mécanique des phénomènes utilisée notamment par Espinas pour illustrer sa thèse cartésienne des animaux-machines. Ces impasses passionnelles qui ne mènent qu'à choir dans le brutisme conscient (PÉLADAN, Le Vice suprême, 1884, p. 48). 1re attest. av. 1825 d'apr. LAL. 1968 : terme créé par Saint-Simon; 1884 id.; dér. de brut, suff. -isme.
BBG. — DUCH. 1967, § 19. — GOHIN 1903, p. 229. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 27. — HENRY 1960, p. 149. — Mots dans le vent. Vie Lang. 1969, p. 693.

brut, brute [bʀyt] adj.
ÉTYM. Fin XIIIe; lat. brutus « stupide ». REM. En épithète, toujours après le nom.
1 Vx. Qui représente un état primitif, peu évolué. Grossier, rudimentaire. || « C'est ainsi que devaient naître ces âmes vivantes d'une vie brute et bestiale » (Bossuet).
1 De tous les quadrupèdes, le cochon paraît être l'animal le plus brut.
Buffon, Hist. nat. des animaux, Cochon, in Littré.
Corps bruts : minéraux (par oppos. aux corps organisés). Inorganique.REM. Cet emploi archaïque se trouve encore dans la langue littéraire (Claudel, in T. L. F.).
N. m. || Le brut : l'inorganique.
2 Cela nous prouve que la nature ne tend pas à faire du brut, mais de l'organique.
Buffon, Hist. nat. des animaux, Animaux reprod., in Littré.
2 Vx. Qui tient de la bête; qui est dépourvu de raison; par ext., lourd, stupide. || Un esprit brut. Fruste, grossier, inintelligent, rude, simple. || Force brute. Brutal; bestial (cit. 1), machinal.Bête brute : être privé de raison. Brute.
3 Un enragé (…) qui passe cette vie en véritable bête brute (…)
Molière, Dom Juan, I, 1.
3 (1416). Mod. Qui est à l'état naturel, n'a pas encore été façonné ou élaboré par l'homme. Naturel, originel, primitif, pur, sauvage, vierge. || Matière brute. || Minerai brut, tel qu'il sort de la mine. || Sucre brut. || Pétrole brut, non raffiné.N. m. || Du brut : des hydrocarbures non raffinés. || 3 000 tonnes de brut se sont déversées sur les plages.Pierre brute, diamant brut, marbre brut, non taillés, non polis. || Dégrossissage du diamant brut. Brutage; bruteur. || Statue brute, à l'état d'ébauche. Inachevé.Fer brut. || Fonte brute. || Or brut. Natif. || Soie brute. Grège. || La laine brute est de couleur beige.Bois brut, non taillé.Terrain brut. Friche (en), inculte.
Spécialt (d'une espèce animale). Rare. Non domestique. Sauvage.
3.1 Je demandai à mon cocher si ces cobayes que je voyais par centaines de milliers s'ébattre dans la rivière et sur les rives vivaient en liberté ou étaient le fruit d'élevages. « L'un et l'autre, me dit-il, ou plutôt on ne distingue plus l'espèce domestique de la brute ».
Robert Pinget, Graal Flibuste, p. 13.
Qui résulte d'une première élaboration (avant d'autres transformations). || Métal brut, brut de coulée (à la sortie de la lingotière), brut de fonderie (non usiné), brut de laminage (à la sortie du laminoir).Loc. fig. Brut de fonderie, de coulée, à l'état brut (→ ci-dessous, 4.).Coton brut, toile brute. Écru.Champagne brut, auquel il n'a pas été ajouté de sucre après l'évacuation du dépôt. Sec. Techn. || Champagne brut de dégorgement.N. m. || Une bouteille de brut. (Comm.; d'après blanc de blancs). || Du brut de brut.
4 (Abstrait). Qui n'a subi aucune élaboration intellectuelle, est à l'état de donnée immédiate. || Fait brut. || Le sens brut d'un mot. Originel, premier. || À l'état brut.REM. Dans les emplois class., ce sens ne peut être clairement distingué des emplois 1 et 2 (« primitif », « fruste »).
4 L'éducation qui d'ordinaire dans les autres hommes embellit ou cultive un fonds encore brut ou ingrat (…)
Massillon, Villeroy, in Littré.
5 (…) chez vous (dans les grandes villes), rien n'est pur (…) au sens brut.
R. Rolland, le Voyage intérieur, p. 127.
6 Les idées s'offraient presque toujours à l'état brut : il fallait les dégager péniblement de la gangue.
R. Rolland, Jean-Christophe, p. 384.
Sc. || Résultat brut d'une expérience : résultat obtenu sans les corrections nécessaires. || Fait brut, résultat brut, non analysé.
5 Art brut (1944, première exposition d'art brut 1949; désignation diffusée par J. Dubuffet). Ensemble des productions artistiques « présentant un caractère spontané et fortement inventif, aussi peu que possible débitrices de l'art coutumier ou des poncifs culturels, et ayant pour auteurs des personnes obscures, étrangères aux milieux artistiques professionnels » (J. Dubuffet). || Le concept d'art brut tend à englober les formes non récupérées de l'art naïf et de l'art dit populaire, ainsi que les productions spontanées d'artistes marginaux ou malades mentaux.
7 L'art « brut », la pierre surprenante, la racine compliquée, le cristal, le poisson laminé entre deux feuilles de schiste rejoignent un plan esthétique que le jardin chinois avait atteint il y a plusieurs siècles, mais ils rejoignent aussi, de manière rassurante pour l'unité humaine, la recherche des formes insolites par les derniers Paléanthropiens.
A. Leroi-Gourhan, le Geste et la Parole, II, p. 216.
6 Écon. Dont le montant est évalué avant déduction des taxes et frais divers. || Traitement, bénéfice brut, salaire brut (opposé à net). || Produit national brut (P. N. B.). || Immobilisations brutes, avant amortissement.Adv. || L'opération doit produire brut un million.
Comm. Total, y compris l'emballage ou le véhicule de transport. || Poids brut (opposé à poids net).Adv. || Cette caisse d'oranges pèse brut cinquante kilos. Ort.
CONTR. Achevé, affiné, apprêté, civilisé, complexe, cultivé, dégrossi, évolué, façonné, œuvré, ouvré, parfait, poli, raffiné, travaillé. — Net.
DÉR. et COMP. Brutage, brute. — Abrutir. — V. Brutal, bruteur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • brut — brut …   Dictionnaire des rimes

  • brut — BRUT, Ă, bruţi, te, adj. 1. Care se găseşte în stare naturală, încă neprelucrat; care nu a fost încă transformat în produs finit. 2. (Despre greutatea mărfurilor) Care este socotit împreună cu ambalajul, vasul etc. în care se află, din care nu s… …   Dicționar Român

  • brut — brut, brute (brut , bru t ; le t se prononce au masculin, même devant un mot commençant par une consonne ; il se prononce aussi au pluriel : des esprits brut ) adj. 1°   Qui n a rien que de grossier et d informe, en parlant des animaux. •   De… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Brut — can refer to:* Brutus of Troy, also known as Brut, a legendary British character * Roman de Brut , a verse chronicle in Anglo Norman by Wace * Brut (Layamon), an English chronicle by Layamon based on Wace * The Brut Chronicle , a chronicle… …   Wikipedia

  • brut — BRUT, UTE. adject. Qui n est pas poli, qui est âpre et raboteux. (Le T se prononce au masculin.) Du sucre brut, du cachou brut, qui n est pas raffiné. Il se dit ordinairement Des diamans et des pierres dures. Un diamant brut. Des diamans bruts.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • brut — brut·ing; brut·ish; brut·ish·ly; brut·ish·ness; brut·ter; brut; …   English syllables

  • brut — BRUT, [br]ute. adj. Qui n est pas poly, & qui est aspre & raboteux. Il ne se dit au propre que des pierres. Un diamant brut. une pierre brute. du marbre brut. Il se dit figur. des ouvrages d esprit qui ne sont qu esbauchez, & qu on n a pas encore …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Brut [3] — Brut (franz., spr. brüt; engl., spr. brūt) nennen sich die alten Chroniken, die, meist in französischer Sprache, die älteste sagenhafte Geschichte Englands im Anschluß an die »Historia regum Britanniae« des Gaufrid von Monmouth erzählen. Am… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Brut — Brut, v. i. [F. brouter, OF. brouster. See {Browse}, n.] To browse. [Obs.] Evelyn. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Brut — Brut, n. (Zo[ o]l.) See {Birt}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.